dimanche 2 avril 2017

Shionomiya Ayane wa Machigaenai.

Ayane Shinomiya a deux problèmes: Un œdipe mal digéré, et sa petite sœur Kurumi qui n'arrête pas de la faire tourner en bourrique. En plus, le pouvoir psy secret de sa sœur est légèrement plus puissant que son pouvoir psy secret à elle. Et c'est Kurumi la chouchoute. Et elle a de meilleures notes en classe. Et puis elle a des plus gros seins. C'est dire si Ayane ne l'aime pas.  Mais lorsque d'autres porteurs de pouvoirs psy débarquent et attaquent la famille, Ayane va devoir mettre ses opinions en veilleuse, utiliser ses cellules grises et ses connaissances aux échecs pour combattre des ennemis de plus en plus puissants, et finalement sauver sa sœur avant que celle-ci ne termine en déchet d'expérience machiavélique.

Le récit n'est pas super long, il n'y a que trois volumes, ce qui permet à l'histoire de ne pas trop traîner en longueur. Pour ce genre de récit, les astuces que l'héroïne emploie pour battre ses adversaires sont plutôt bonnes.

mardi 14 mars 2017

Dead Flowers

Une motarde qui s'enfuit de ses soucis en prenant la route.
Un gamin traumatisé qui s'enfuit dans la musique.
Ces deux êtres pourront-ils s'aider avec ce qui les unit, le bruit d'une moto?

Ce n'est pas la première fois que je commente cet auteur, qui a dessiné la série des Skyhigh, et Tetsuwan Gal. Il a un trait caractéristique qui est assez agréable, mais ses histoires, comme ici, peuvent être un peu fouillis (enfin là, c'est juste une tranche de vie, donc c'est normal)

mercredi 8 mars 2017

Onani Count

Lorsque le groupe d'aventuriers arriva dans cette ville, où il doit accomplir une quête, il vit que celle-ci était sous l'influence d'une malédiction : Chaque personne a au dessus de sa tête un compteur indiquant le nombre de fois qu'il s'est livré aux plaisirs solitaires. Cela risque d'être un loooong mois...

mardi 21 février 2017

Helter Skelter

Ririko est la top-model en vogue, mais sa beauté a été forgée à coup de chirurgie esthétique, d'injections, de produits cosmétiques et de manipulations expérimentales. (ce qui lui vaut en prime de devoir prendre drogues et alcool pour tout supporter) Elle vit dans la peur du moment où sa beauté se fissurera lorsque son corps ne sera plus en mesure de tenir le coup, et ce moment viendra, un jour ou l'autre.

Il y a un côté malsain dans la façon dont ce manga nous dirige vers un point de rupture que l'on suppose tragique, et un malaise à voir l'héroïne se focaliser uniquement sur la beauté.

dimanche 19 février 2017

mercredi 15 février 2017

Keijo!!!!!!!!

Un nouveau sport comme seuls les japonais peuvent les faire est devenu célèbre, le Keijo. C'est un jeu féminin dont les règles sont simples: Sur un ring flottant, les concurrentes doivent se pousser à l'eau, en utilisant uniquement les seins et les fesses. Comme les japonais sont des gros pervers et que du coup l'argent des paris coule à flots, la plupart des sportives affluent vers le Keijo pour gagner des thunes, comme le fait Kaminashi Nozomi, gymnaste de formation, et héroïne de shojo manga à ses heures perdues (énergique, d'une confiance à toute épreuve, fauchée comme les blés)

Cette série part d'un truc relativement plausible (pour celles et ceux qui ont déjà été confrontés aux délires que peuvent se taper les japonais), pour progressivement partir dans le délire le plus total au fur et à mesure de la progression de l’héroïne. Comme, dans les shonen, on a droit à des techniques à mors-moi le chose avec des noms du style l'uppercul, la fessetrailleuse lourde, les fulgurants nichons de la mort, l'hypnose de poitrine et j'en passe; des dialogues aussi surréalistes que "Comment ça, pour mon entrainement je dois épuceronner ces groseilliers sans les mains? mais je fais comment alors? - AVEC TON CUL!" (j'exagère à peine)

Elle plaira à la fois aux gens venus se rincer l’œil, aux amateurs d'absurde et aux personnes ayant un fort sentiment pour ou contre les shônen, selon que l'on prenne l'histoire au premier ou au second degré.

dimanche 12 février 2017

Sexual Hunter Riot

Riku Youichi a sauvé le monde. Mais en scellant les démons connus sous le nom de kirionira, il a aussi perdu ses pouvoirs. Et comme les kirionira sont de retour, il va falloir qu'il les retrouve. C'est pour cela qu'il doit absolument s'équiper en petites culottes, vu que son pouvoir est de nature sexuelle. Et ce, au grand dam de son amie d'enfance, Nanba Midori.

L'histoire est prétexte à une série de scènes érotiques pour adolescents. Cela reste d'un intérêt limité.

jeudi 9 février 2017

Kagome Kagome

Masami, qui est obligé de vivre par lui-même avec un petit budget, se retrouve coincé entre deux filles, toutes deux appelées Kagome. L'une a des combines pour lui dégoter un appartement pas cher, mais hanté, et veut en échange qu'il entre dans son club d'occultisme. L'autre a des pouvoirs d'exorciste, ce qui lui permettrait de nettoyer un appartement hanté, mais elle veut en échange coucher avec lui parce qu'elle pense perdre ses encombrants pouvoirs en même temps que sa virginité.

L'auteur est connu pour ses ouvrages érotiques, mais ici il laisse l'histoire garder la main haute. Le mélange d'action, d'horreur et d'érotisme permet à ce manga de se lire comme une boisson énergisante.

samedi 28 janvier 2017

Watashibito

Il est une entité qui, chaque jour, se réveille dans le corps d'un être différent. Cette nouvelle est un petit aspect de ce qu'elle vit. C'est intéressant, et rapide à lire.

samedi 21 janvier 2017

Little Jumper

Ichinose est un bon à rien de lycéen. Un jour, il est poursuivi par des agents spéciaux, des robots, et sauvé par une fille venue du futur qui prétend être sa fille, Chimari. C'est après cela que ça commence à devenir compliqué...

Honnêtement, avec une série de voyages dans le temps partant dans tous les sens, des robots, des cyborgs, des considérations fumeuses, des gens qui se passent des messages à eux-mêmes, j'ai fini par ne plus rien comprendre, et en plus je mélange tous les personnages. (et en plus, ils sont pour la plupart en double, voire en triple) Et je n'ai pas eu suffisamment envie de reprendre le manga et de noter qui était qui.

En bref, de la science-fiction, des combats, du paradoxe temporel à la louche, mais pas suffisamment de cette petite touche qui fait la différence entre un manga moyen et un bon manga.

mercredi 18 janvier 2017

Oniichan no Koto Nanka Zenzen Suki ja Nai n da kara ne!!

Nao fantasme sur son grand frère, et tient absolument à ce que ce soit réciproque. Lorsqu'elle se rend compte qu'ils ne sont en fait pas réellement frère et sœur, et hésite entre le "chouette, c'est open bar, alors" et le "ah non, c'est moins pervers, maintenant".

Bon, c'est la série classique où la moitié des protagonistes sont des gros pervers et où il ne se passe rien. D'ailleurs, dans l'histoire il ne se passe pas grand-chose, et s'il n'était le dessin que je trouvais joli pour je ne sais quelle raison, je n'aurais pas repris l'histoire, je pense. Ce n'est pas que ce soit mauvais, mais c'est sans trop de relief.

lundi 16 janvier 2017

Virgin Ripper

Hikari Kotoburi est une héroïne typique de Shojo manga: énergique, maladroite, souriante et pleine de bonne volonté. Cela détonne un peu, puisqu'elle est au purgatoire, faisant un travail de psychopompe (entité qui guide les morts), ce qui signifie qu'elle s'est suicidée précédemment. Alors forcément, la tenue de croque-mort modifiée façon "magical girl" et la cuillère géante à la place de la faux lui valent une petite réputation.

Son supérieur est le commandant Ryouma, fils du dieu de la mort lui-même, qui est un héros typique de Shojo manga, grand, beau, né une cuillère en argent dans la bouche, un cœur d'or caché derrière un extérieur je-m'en-foutiste, et une bonne propension au harcèlement sexuel.

Et, à vrai dire, le démarrage est aussi typique du Shojo manga: Le héros s'arrange pour piquer le méga-artefact de la mort qui tue, sa tête est mise à prix et l'héroïne est la seule à pouvoir l'arrêter, bien qu'elle ait encore des sentiments pour lui.

Par contre, ce n'est pas une nouvelle mais une histoire plus longue (10 volumes), et s'il faut aimer les bons sentiments et les intrigues qui finissent un saut périlleux avec réception un peu bancale, c'est une lecture agréable.